alberto breccia - neuviemeart2.0


accueil > auteurs > alberto breccia

alberto breccia

Il y a vingt ans nous quittait Alberto Breccia (1919-1993), auteur immense et discret dont l’étoile n’a cessé de grandir depuis, en dépit de l’inaccessibilité chronique d’une grande partie de son oeuvre.
Né à Montevideo (Uruguay), résident à Buenos Aires dès l’âge de trois ans, il y fut élevé dans le quartier des abattoirs, quartier pauvre et désolé, aux maisons basses et aux rues boueuses, qu’il devait représenter souvent plus tard. Adolescent, il fut ouvrier dans une triperie, travaillant quinze heures par jour. Pour échapper à cette pénible condition, il songea à devenir boxeur – comme son frère, et comme la plupart de ses amis à l’époque. Mais sa main était plus habile à dessiner qu’à lancer des uppercuts. À dix-sept ans, Breccia entamait une carrière dans l’illustration (on lui attribue notamment 350 livres pour la jeunesse) et la bande dessinée, qui ne devait s’arrêter qu’avec la mort.
Un temps proche de Pratt, Breccia a formé et inspiré quantité de dessinateurs, dont José Muñoz, auquel NeuvièmeArt2.0 a déjà consacré un dossier. Il est passé de la bande dessinée humoristique à la bande dessinée d’aventures, puis aux récits fantastiques ou politiques, tout en continuant de se définir comme un « humoriste sanglant ».
De Breccia, on retiendra la force de son art, en constante réinvention (rappelons ces mots de Tardi dans [À suivre] No.192 : « Tu étais le roi de la lumière, Alberto... Tu pouvais te passer de la ligne et suggérer un contour blanc sur blanc, ou dans le noir total,évoquer un volume... Ta façon de tacher et ta connaissance du dessin faisaient de toi le plus hallucinant des dessinateurs. ») mais également une attitude éthique, celle d’un homme qui n’a jamais transigé ni avec le pouvoir des armes – la dictature militaire – ni avec celui de l’argent – la « dictature » du marché de l’édition.

NeuvièmeArt2.0 est particulièrement fier de pouvoir consacrer à celui que ses amis surnommaient affectueusement El Viejo ce volumineux dossier, riche en éclairages inédits sur l’homme et l’œuvre.