Alain Saint-Ogan et l’univers culturel de l’enfance - neuviemeart2.0

accueil > recherche > thèses et mémoires > Alain Saint-Ogan et l’univers culturel de l’enfance

la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image

Alain Saint-Ogan et l’univers culturel de l’enfance

mémoire par Julien Baudry

sous la direction de Renonciat, Annie

master (2009-2010) - Université Paris 7 - Lettres, Arts et Cinéma

Paris - France

Ce travail tente de comprendre le cheminement qui entraîne progressivement Alain Saint-Ogan du statut de dessinateur de presse à l’image d’un incontournable « ami de l’enfance », auteur de Zig & Puce, d’émissions radiophoniques et de Cadet revue.

mots-clés : bande dessinée jeunesse ; culture enfantine ; Zig & Puce ; Saint-Ogan, Alain

Lorsqu'en mai 1925 Alain Saint-Ogan (1895-1974) commence à dessiner la série de bande dessinée Zig et Puce dans l'hebdomadaire familial Dimanche-Illustré, il s'engage durablement dans un champ bien particulier de la création : la culture enfantine. S'il n'y est pas, à cette date, totalement étranger, il a jusque là accompli l'essentiel de sa carrière de dessinateur, engagée depuis 1913, dans la presse pour adultes. Pourtant, en quelques décennies, Saint-Ogan devient un acteur important de la culture enfantine et sa série Zig et Puce, tout comme ses émissions radiophoniques et son journal Cadet-Revue, restent dans la mémoire de plusieurs générations d'enfants Pour comprendre le cheminement qui l'entraîne progressivement du statut de dessinateur de presse à l'image d'un incontournable « ami de l'enfance », il convient de mettre en contexte son oeuvre pour enfants afin de déceler les mécanismes d'introduction dans un champ de la création dont les spécificités, tant en terme d'enjeux moraux que de modes de diffusion et de contraintes esthétiques sont en pleine évolution durant la période de plus forte activité pour l'enfance de Saint-Ogan, ici traitée, (1927-1960). Deux axes sont privilégiés : d'une part la place prise par Saint-Ogan dans des réseaux culturels qui conçoivent et contrôlent la culture enfantine ; d'autre part les discours que Saint-Ogan porte sur l'enfance et sa culture propre. La culture enfantine a cette double particularité de posséder une tradition relativement jeune, mais solidement implantée, et de faire l'objet d'un important contrôle par des autorités morales et religieuses. Il est alors intéressant de se demander comment Saint-Ogan, en grande partie étranger à cette culture, va s'y intégrer, au moment même où elle subit les grandes évolutions culturelles du XXe siècle (massification de la production, développement de nouveaux médias, passage d'une culture éducative à une culture du loisir). Les cahiers d'Alain Saint-Ogan conservés à la cité de la bande dessinée et de l'image, complétés par quelques archives relatives au gouvernement de Vichy, constituent la principale source du présent travail. En traitant la carrière de Saint-Ogan par le biais d'un questionnement sur l'évolution de la culture enfantine, notre objectif est d'inscrire l'histoire de la bande dessinée dans un contexte de création et de diffusion élargi.