le roman graphique, une bande dessinée prescriptrice de légitimation (...) - neuviemeart2.0

accueil > recherche > thèses et mémoires > le roman graphique, une bande dessinée prescriptrice de légitimation (...)

la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image

le roman graphique, une bande dessinée prescriptrice de légitimation culturelle

mémoire par Fred Paltani-Sargologos

sous la direction de Sorrel, Christian

master 2 (2010-2011) - Enssib

Lyon - France

La bande dessinée a longtemps été dénigrée par la culture dominante. Depuis les années 70, elle est entrée dans une phase de légitimation culturelle, sous l’influence des premiers théoriciens du médium. Le roman graphique a introduit de nouvelles thématiques, comme l’autobiographie ou le quotidien, et a participé à sa légitimation culturelle.

mots-clés : roman graphique ; statut culturel ; histoire de la bande dessinée ; Oubapo

Ce mémoire s’envisage comme une courte synthèse destinée à fournir des éléments de connaissance sur l’histoire de la bande dessinée, médium bientôt bicentenaire, ses premiers auteurs et son cheminement dans les méandres de la légitimation culturelle. Il y est question de censure, de sociologie des lecteurs de bandes dessinées, de festivals et de politiques culturelles en faveur du médium, longtemps dénigré par la culture dominante. _ Dans les années soixante et sous l’influence des premiers théoriciens, la bande dessinée entre dans une phase de légitimation culturelle. Si à cette époque, la norme de publication dominante en France est l’album, l’arrivée d’un nouveau format dans les années soixante-dix, le roman graphique, va contribuer à introduire des thématiques nouvelles. Cette autre bande dessinée, apanage de maisons d'édition qualifiées d'alternatives, comme Futuropolis ou L'Association, est qualifiée de "nouvelle" ou "d'auteur". Elle se veut plus adulte, plus littéraire, plus introspective, comme nous l’ont montré les succès éditoriaux de {Maus} d'Art Spiegelman ou plus récemment {Persépolis} de Marjane Satrapi. Livres exigeants, ces ouvrages de bandes dessinées ne sont plus soumis aux normes qui sont celles de l'album classique franco-belge (une pagination, une taille, un découpage des cases ou de dessin), et les auteurs peuvent laisser libre court à l'introspection ou au dessin. Sous l’appellation de "roman graphique", les lecteurs trouveront des livres dessinés qui peuvent prendre la forme d'un reportage, d'un essai ou d'un roman, avec pour thématique le monde d'hier et d'aujourd'hui, la vie quotidienne et ses histoires personnelles.