Adaptation sonore de la bande-dessinée - neuviemeart2.0

accueil > recherche > thèses et mémoires > Adaptation sonore de la bande-dessinée

la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image

Adaptation sonore de la bande-dessinée

mémoire par Marion Vernerey

sous la direction de Triquet, Eric

Master 2 culture et communication (2018-2019) - Avignon Université - SHS

Avignon - France

Le présent mémoire de recherche questionne les adaptations sonores de bande-dessinée et notamment comment le paysage sonore peut traduire l’image. Une étude de cas a été faite sur la saga Le Chat de Rabbin qui a connu une adaptation radiophonique.

mots-clés : bande-dessinée ; récit sonore ; adaptation ; livre-audio ; rapport texte-image ; sémiotique ; Sfar, Joann

Le présent mémoire de recherches souhaite discuter de ce qui peut paraître être à première vue un paradoxe, à savoir les adaptations sonores de bandes-dessinées. La bande-dessinée, art séquentiel et pictural s’il en est, repose notamment sur la relation texte-image. Ce médium a connu une grande popularité et de nombreuses adaptations de BD ont vu le jour. Le format de feuilleton, cher à la bande-dessinée, a été exploité par un autre médium, connu également pour cette pratique, à savoir l’adaptation radiophonique. La première bande-dessinée qui a connu son adaptation radiophonique est Astérix, dès les années 1960. Malgré cela, il n’en demeure pas moins qu’adapter des bandes-dessinées uniquement par le son reste assez marginal à l’époque. Aujourd’hui, cette démarche se développe, que ce soit par le biais des radios ou par les productions de livres-audio. Ce constat nous a amenés à nous questionner sur cette pratique, et à se demander plus particulièrement comme le son peut traduire l’image.