L’image à minima : figures de réduction dans la bande dessinée - neuviemeart2.0

accueil > recherche > thèses et mémoires > L’image à minima : figures de réduction dans la bande dessinée

la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image

L’image à minima : figures de réduction dans la bande dessinée

mémoire par Marin Martinie

sous la direction de Verny, Serge

Diplôme de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs (2016-2017) - École nationale supérieure des Arts Décoratifs

Paris 15ème - France

Ce mémoire s’intéresse aux démarches de narration minimale dans le champ de la bande dessinée et plus particulièrement aux cas de détournements à partir d’oeuvres préexistantes : disparition des personnages, effacement du texte, etc.

mots-clés : Détournement ; Effacement ; Minimalisme ; Absence ; Disparition ; Narration ; Manouach, Ilan ; Gerner, Jochen ; Walsh, Dan ; Yokoyama, Yuichi ; Vaughn-James, Martin ; Rüegg, Niklaus

Jusqu'où peut-on réduire le contenu d'une image narrative ? Qu'est-ce que l'on raconte en privant une image d'une de ces parties ? Le développement du mémoire s'appuie sur une série de cas, et singulièrement sur celui de {Riki fermier}, oeuvre de l'artiste belge Ilan Manouach. Ce livre reprend à l'identique l'album pour enfants {Petzi fermier} en le vidant de tous ses personnages à l'exception d'un seul : le pélican Riki. Les conséquences plastiques et sémantiques de cette disparition dessinent une forme narrative nouvelle, solidaire d'une certaine conception de l'objet-livre.