accueil > recherche > thèses et mémoires > L’effet codex : quand la bande dessinée gagne le livre : l’album de bande (...)

la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image

L’effet codex : quand la bande dessinée gagne le livre : l’album de bande dessinée en France de 1950 à 1990

thèse par Sylvain Lesage

sous la direction de Mollier, Jean-Yves

thèse de doctorat (2014) - Université Versailles-St Quentin en Yvelines - Histoire

Ce travail éclaire la spécificité éditoriale de la bande dessinée en France. L’histoire de la bande dessinée s’est centrée sur les contenus et repose sur un corpus restreint d’œuvres. Nous renouvelons cette approche par l’étude des modalités de publication propres à la France, depuis la mise en place d’une censure spécifiquement dirigée contre la bande dessinée aux bouleversements éditoriaux des années 1990. Publiée essentiellement sur des supports périodiques au début de notre période, la bande dessinée entame une migration vers la sphère du livre. Nous interrogeons la manière dont une forme de publication fait sens, et comment ce basculement d’un support à l’autre modifie les pratiques éditoriales, auctoriales, les médiations, les pratiques de lecture, et le statut culturel attaché au 9e art. Croisant histoire culturelle et bibliographie matérielle, ce travail ouvre des perspectives neuves dans les études sur la bande dessinée ainsi qu’en histoire du livre. - voir sur theses.fr

mots-clés : édition ; album

Ce travail éclaire la spécificité éditoriale de la bande dessinée en France. L’histoire de la bande dessinée s’est centrée sur les contenus et repose sur un corpus restreint d’œuvres. Nous renouvelons cette approche par l’étude des modalités de publication propres à la France, depuis la mise en place d’une censure spécifiquement dirigée contre la bande dessinée aux bouleversements éditoriaux des années 1990. Publiée essentiellement sur des supports périodiques au début de notre période, la bande dessinée entame une migration vers la sphère du livre. Nous interrogeons la manière dont une forme de publication fait sens, et comment ce basculement d’un support à l’autre modifie les pratiques éditoriales, auctoriales, les médiations, les pratiques de lecture, et le statut culturel attaché au 9e art. Croisant histoire culturelle et bibliographie matérielle, ce travail ouvre des perspectives neuves dans les études sur la bande dessinée ainsi qu’en histoire du livre.


Voir en ligne : http://www.theses.fr/2014VERS013S