La figure de l’adolescente dans la bande dessinée contemporaine - neuviemeart2.0

accueil > recherche > thèses et mémoires > La figure de l’adolescente dans la bande dessinée contemporaine

la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image

La figure de l’adolescente dans la bande dessinée contemporaine

mémoire par Claire Richet

sous la direction de Chirouter, Edwige

master 2 (2014-2015) - Université du Maine - Lettres, Langues et Sciences humaines

Le Mans - France

Ce mémoire propose une étude sur la thématique adolescente dans la bande dessinée contemporaine dans un contexte où la place de la femme est largement dominée par les représentations masculines et où la censure morale concernant les publications destinées à la jeunesse laisse peu de place aux centres d’intérêt adolescents. Cependant, l’émergence du genre autobiographique a permis aux femmes de s’imposer en tant qu’auteures tandis que les adolescentes trouvaient un écho à leurs problématiques dans les romans graphiques à portée initiatique.

mots-clés : adolescence ; femme ; roman graphique ; Vanyda ; Maroh, Julie ; Lust, Ulli

La bande dessinée, longtemps considérée comme un art mineur réservé aux enfants et comme un médium subversif dont il fallait préserver la jeunesse a fait l'impasse sur les personnages adolescents en niant leur spécificité pendant une bonne partie du vingtième siècle. L'image de la femme, quant à elle longtemps fantasmée par les auteurs de bandes dessinées s'est libérée tardivement de stéréotypes sexuels et sociaux. L'influence de la bande dessinée underground américaine dans les années 1970 et celle du manga japonais à la fin des années 1980 ont favorisé l'émergence de romans graphiques féminins, voire féministes. Par ailleurs cette forme d'expression alternative, en quête de reconnaissance, a emprunté les thématiques et les structures narratives du genre romanesque. Les récits intimistes dans lesquels les auteurs mettent en scène de véritables personnages problématiques en quête de soi, se sont multipliés et ont fait leur apparition dans un genre souvent confiné au divertissement. Le réalisme romanesque et l'épaisseur psychologique des personnages facilite dès lors le processus d'identification du lecteur au héros. Récits de formation ou initiatiques et sujets sérieux répondent aux préoccupations d'adolescents-tes en proie à leurs doutes existentiels. Entre autobiographie et auto-fiction, nous proposons le point de vue de trois auteures qui mettent en scène des adolescentes : Vanyda avec la trilogie Celle que je ne suis pas-Celle que je voudrais être- Celle que je suis, Julie Maroh avec Le bleu est une couleur chaude et Ulli Lust avec {Trop n'est pas assez}.