3. les hommes deux fois plus lecteurs de bandes dessinées que les (...) - neuviemeart2.0

accueil > recherche > études > l’enquête sur la lecture de bandes dessinées en france > 3. les hommes deux fois plus lecteurs de bandes dessinées que les (...)

la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image

3. les hommes deux fois plus lecteurs de bandes dessinées que les femmes

38% d’entre eux en lisent, contre 21% des femmes

effet de genre

Pouvant être qualifiée de pratique plus courante chez les jeunes, la lecture de bandes dessinées ressort également comme une pratique plus masculine que féminine. Ainsi, au sein de la population âgée de 11 ans et plus, la proportion d’hommes lecteurs se déclarant lecteurs actuels de BD atteint 38%, contre 21% chez les femmes, soit un écart non négligeable de 17 points entre les deux sexes.
En raisonnant tous âges confondus, il est intéressant d’observer que cet écart n’est pas lié à un abandon plus fréquent de la pratique chez les femmes puisque les anciennes lectrices sont en pourcentage tout aussi nombreuses que les anciens lecteurs (près de 50%). Le différentiel tient exclusivement au fait que plus de femmes disent ne s’être jamais adonnées à la lecture de bandes dessinées : 32% sont dans ce cas, soit près d’une sur trois, contre seulement 14% des hommes.

Répartition des enquêtés en lecteurs actuels, anciens lecteurs et non lecteurs selon le genre :
base : répondants âgés de 11 ans et plus

L’écart entre hommes et femmes en termes de lecture de bandes dessinées est soumis à des variations sensibles à travers les âges. Entre 11 et 14 ans, âges auxquels on se déclare le plus lecteur de BD, la part des femmes se déclarant lectrices est certes élevée (84%) mais reste de 10 points inférieure à celle des hommes (la quasi-totalité, 94%, est lecteur). Entre 15 et 17 ans, cet écart perdure presque à l’identique (9 points), cependant il résulte cette fois-ci, chez les femmes, d’abandons plus fréquents que d’un taux de non lecture plus élevé.
La tranche d’âge 18-24 ans correspond au moment où s’opère un rapprochement entre hommes et femmes, avec 37% de lecteurs actuels de BD parmi les premiers contre 34% parmi les secondes. Par la suite, ces deux pourcentages s’éloignent à nouveau, l’écart maximal frôlant 20 points aux âges compris entre 40 et 59 ans. A partir de 60 ans, l’écart entre hommes et femmes devient moindre (il se chiffre à 9 points) surtout parce que la part des lecteurs de bandes dessinées s’est considérablement réduite. Par contre, il peut être remarqué sur cette catégorie d’âge que chez les hommes, les anciens lecteurs sont majoritaires (à 54%) tandis que chez les femmes ce sont les non lectrices (à 60%).

Répartition des enquêtés en lecteurs actuels, anciens lecteurs et non lecteurs selon le genre et l’âge :
base : répondants âgés de 11 ans et plus