accueil > recherche > études > l’enquête sur la lecture de bandes dessinées en france > 2. les 11-14 ans sont les plus grands lecteurs de bandes dessinées

la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image

2. les 11-14 ans sont les plus grands lecteurs de bandes dessinées

90% d’entre eux déclarent en lire

effet d’âge

L’âge est un facteur très discriminant de la lecture de bandes dessinées. Entre 7 et 17 ans, une nette majorité de personnes (un peu plus de trois sur quatre) lit des BD. A partir de 18 ans, les lecteurs de BD deviennent minoritaires et ce, de plus en plus au fur et à mesure que l’âge augmente. De ce fait, la lecture de bandes ressort comme une pratique juvénile.
Dans le détail, il peut être observé que les 11-14 ans s’associent la plus forte proportion de lecteurs de BD : presque tous (90%) se déclarent lecteurs. Avant, de 7 à 10 ans, ils sont trois sur quatre dans ce cas. Après, de 15 à 17 ans, ils ne sont plus qu’un sur deux, une première rupture intervenant à ces âges qui marque l’évolution à la baisse du pourcentage de lecteurs de bandes dessinées.
Après 18 ans, les anciens lecteurs de bandes dessinées (ceux-là même dont on peut penser qu’ils étaient lecteurs dans leur jeunesse) prennent numériquement le pas sur les lecteurs actuels, tandis que croît en parallèle le pourcentage de non lecteurs, moins entre 18 et 29 ans (il reste compris entre 6% et 7%) qu’à partir de 30 ans. Cependant, à partir de 60 ans se produit une seconde rupture : les anciens lecteurs se trouvent supplantés par les non lecteurs (respectivement 42% contre 49%), phénomène tenant probablement plus d’un effet de génération que d’un effet d’âge.

Répartition des enquêtés en lecteurs actuels, anciens lecteurs et non lecteurs selon l’âge :
base : répondants âgés de 7 ans et plus
Clé de lecture : parmi les répondants âgés de 7 à 10 ans, 76% se déclarent lecteurs actuels de BD et 24% non lecteurs.