Accueil du site > blogs > quoi de 9 ? > chroniques > enzymes sauvages
version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par courriel

enzymes sauvages

par Mathieu Chamoulaud, David Callé et Mathieu Giroud

La BD s’intitule Enzymes sauvage dans la série "Steve & Angie". Son dessinateur est Antoine Perrot. Il en est aussi le scénariste et le coloriste. L’album est paru en janvier 2011 aux éditions Poisson pilote. Il est plutôt conseillé aux adultes et aux adolescents.

Une femme, Angie Pescarelle, demande l’aide d’un guide, Steve Grouchauze, pour récupérer des enzymes de tanche. Arrivés sur le lieu de prélèvement des tanches, ils tombent nez à nez avec un camion. Ils se retrouvent alors au temps de la préhistoire où ils vivront plusieurs folles aventures.

Le scénario est très imaginatif, il met en scène de nombreux personnages assez étonnants. Ce foisonnement d’individus évolue dans un scénario palpitant et plein de vie, ponctué par des touches de gags et de rires, cocktail parfait pour une bonne BD.

Le dessin est caricatural, des grosses têtes sur des petits corps ; cela accentue l’aspect comique de la BD. La qualité graphique n’est pas exceptionnelle, mais assez soignée.

Ce que j’ai préféré dans cet album est le fait d’introduire dans l’histoire une chasse à l’homme par un homme et une femme du futur. Ce que j’ai le moins aimé, c’est le fait que la BD soit scindée en deux parties. On nous laisse dans le suspense et cela contribue à gâcher le plaisir du lecteur car il doit attendre la sortie de la suite. Ma note 17/20

Une chronique de Mathieu Chamoulaud, élève de 2TUSEN.

— 

Enzymes sauvages
Les dessins ne sont pas réalistes, ils sont caricaturaux. Je les trouve plutôt enfantins.

Les couleurs sont claires et il y a toujours deux couleurs dominantes dans chaque planche : ça donne une impression d’harmonie.

J’ai aimé le scénario car il est assez fantastique avec un voyage dans le passé et en même temps humoristique. Il y a aussi des situations dramatiques où on a l’impression que les héros vont mourir d’un moment à l’autre, mais le scénariste fait tourner ces moments dramatiques en situations comiques.

Une chronique de David Callé, élève de 2EEEC.

— 

Les deux personnages principaux n’ont rien en commun et cela est plutôt amusant.

Le dessin s’accorde avec le sens de lecture pour la rendre plus dynamique.

Au premier abord, on pourrait croire que c’est une bande dessinée pour enfant. Détrompez-vous, l’histoire aborde des thèmes complexes pour un enfant. Pour moi, les personnages principaux sont très amusants. C’est une BD très agréable. Après réflexion, je lui attribue la note de 16/20

Une chronique de Mathieu Giroud.

Retrouvez cet album à la librairie de la Cité : Les aventures de Steve et Angie t.1 : Enzymes sauvages, Antoine Perrot, Dargaud. 11.99€

Répondre à cet article

version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par courriel
partager sur
logithèque utile | FAQ | contacts | plan du site | mentions légales | recommander ce site à un ami | ISSN 2108-6893

rejoignez-nous    RSS 2.0   Facebook   YouTube   iTunes   App Store   App Store   Google Play   Android   Viadeo   LinkedIn